------------------------------------------------------------

Les ressources touristiques naturelles

Le territoire administratif de la ville Băneasa est traversé par des ruisseaux alimentés par les précipitations ou par les fontaines. Les eaux phréatiques se limite dans la poussière d’argile et les restes organiques. Il n’y a nulle part en Roumanie et en Europe une zone si large à propos des influences climatiques. En outre, 27% de la flore typiquement trouvée en Roumanie peut être rencontrée ici dans un amalgame qui dépasse 1000 espèces. Les recherches gérées par les spécialistes ont également signalé une variété d’éspèces d’insectes nouvelles pour la science ou pour le territoire roumain. Il y a 1200 espèces de papillons, le tortoise de Dobrogea, la vipère à cornes, le dai et même le chacal qui vivent ici.

Les premières tentaives pour protéger cette zone ont été faites depuis 1930, au moment où A. Caradia a proposé la création d’une réserve mixte dans le sud de la région Dobrogea. Le statut actuel a été obtenu 50 ans plus tard, quand la surface de 168.3 hectares a été délimité, qui est entrée sous le régime de protection.

À propos de la phytogéographie, la zone sud-est de la région appartient à la région ponto-caspienne (la province ponto-danube) et la partie sud-ouest de la région macaronezo-méditerranée (la province Dacia, sous-province daco-moessica). La réserve présente des espèces caractéristiques pour les deux régions, ce qui démontre que la nature de frontière que cette région présente.

Dans la région Canaraua Fetii, ainci que dans les zones à proximité quelques 1000 d’espèces de plantes supérieures ont été rapporté, ce qui représente 27% de la flore de Roumanie, mais aussi de nombreuses espèces de plantes de climat balkanique et méditerranéen.

La végétation ligneuse se compose principalement de chêne gris, tilleul blanc, érable, cerisier turque, mojdean, charme, ainci que des arbustes: amandier nain, l’épine du Christ ou le pigeon et la bugrane épineuse etc

La forêt Negureni est environ à 200 mètres distance de l’autoroute 3, à proximité de la région on peut visiter aussi le site archéologique Negureni.

Les espaces verts de la ville Băneasa représentent une superficie totale d’environ 1000 mètres carrés, le centre civique ayant aménagé un parc de 1000 mètres carrés et un terrain de sport d’une superficie de 11.250 mètres carrés.

La forêt Canaraua Fetii este une réserve de faune qui couvre une superficie de 168 ha. La réserve se caractérise par une végétation spécifique à la zone de steppe et elle est flanquée dune forêt de type balkanique. Il y a des espèces intéressantes, dont certaines sont très rares, comme par exemple le longicorne, dans le plus ouest point de l’Europe. La carrière de pierre creusée dans la terre calcaire donne un aspect de canyon, le relief étant de type karstique. On trouve dans le centre de la réserve une grande vallée – la vallée Canaraua Fetii, avec aspect de canyon et les murs de calcaire jusqu’à 40 mètres d’hauteur, striés par des fissures, nishes, grottes ou même des cavernes, comme Canaraua Fetii, sur deux niveaux, avec un longueur de 54 mètres. La zone protégée représente un spectacle unique en raison de la structure particulière du substrat géologique qui fournit les prémices d’un relief karstique.

Dans la partie sud-ouest de Dobrogea, à proximité de la frontière roumaine avec la Bulgarie, il y a aussi un couloir dépressionnaire qui peut être visité par les touristes, une vallée sèche avec une biodiversité extraordinaire. À proximité, il y a aussi une vallée u peu plus large qui traverse la frontière en Bulgarie, où elle est appelée Suha Reka (rivière asséchée) et qui a été traversée par un grand affluent, il est possible qu’autrefois un bras du vieux Danubiu a coulu par ici.

Canaraua Fetii este devenue une zone protégée par la decision 31/1980, du Conseil populaire de Constanţa, afin de protéger le vautour charognards, un rare papillion (Zerynthia cerisyi) et la tortue de Dobrogea. Par la loi 5/2000, la protection de Canaraua Fetii a été reconfirmée au niveau national, cette reserve couvrant maintenant une superficie de 172 hectares.